Un sommet qui se mérite

A partir du siècle des Lumières, le rationalisme et les découvertes scientifiques poussent les hommes à partir à l’aventure de montagnes encore inaccessibles et vierges de toute présence humaine. La montagne devait désormais être dominée physiquement mais aussi intellectuellement. Il fallait percer les légendes et en tirer des explications naturelles !

Les premiers seront les anglais Windham et Pococke en 1741. Ils se lancèrent à la conquête de cette montagne qu’ils apercevaient depuis Genève. Ils découvrirent la Mer de Glace mais n’allèrent pas plus loin, compte tenu des conditions météorologiques. La première véritable ascension sera réalisée par Michel Paccard et Jacques Balmat le 8 août 1786, après trois tentatives !

Depuis, cette ascension reste le rêve de nombreux amoureux de la montagne, et est toujours chargée de symboles et d’émotions. Car le Roi des Alpes ne laisse pas une grande place à l’homme, qui se sent bien fragile dans cet environnement de neige, de glace, de vent, de crevasses et de rocs ! C’est pourtant là que l’eau minérale naturelle Mont Blanc prend sa source, au sommet de la pureté…